Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 08:00

http://www.lemediateaseur.fr/wp-content/uploads/2009/12/affiche-Coraline.jpgPetite dédicace à Chewie, qui a été la première à me parler de ce film, et qui m'avait même proposé d'aller le voir à l'époque de sa sortie (mais pour une raison dont je n'ai plus connaissance, j'ai dû refusé : quelle monumentale erreur).

 

La première chose à dire sur Coraline, c'est que si j'étais encore un enfant (un vrai de vrai, hein! Mon attitude puérile ne compte pas) à l'heure à laquelle j'écris, je serais probablement traumatisé à vie.

 

Tout comme le dit très bien le titre de cet article, Coraline est sûrement le dessin animé le plus effrayant qui m'ait été donné de voir.

 

Le film a été réalisé par Henry Selick, également réalisateur de L'étrange Noël de M. Jack (sur lequel Tim Burton a beaucoup travaillé mais dont il n'a jamais été le réalisateur, préférant se consacrer à son chef-d'oeuvre de Batman Returns).

 

Bien que je ne connaisse pas exactement les relations entre les deux hommes lors de la conception de L'étrange Noël de M. Jack, la chose évidente à dire est que Coraline est un dessin animé dans la pure tradition burtonienne (animation en stop-motion).

 

Coraline est à mon sens ce à quoi aurait dû ressembler le Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton. D'ailleurs, cette comparaison n'est pas hasardeuse puisque les deux oeuvres ont beaucoup en commun (ce sont dans les deux cas des adaptations de livres pour enfants, traitant du passage entre deux mondes, avec des créatures fascinantes et effrayantes à la fois, le tout du point de vue d'une petite fille audacieuse).

 


La chose qui choque est l'extrême maturité du métrage. Il y a non seulement le côté effrayant sur lequel je vais revenir, mais l'ensemble du film semble dire à son public que les enfants ont beau être une cible principale, les adultes ne vont pas ressortir indemnes de ce voyage au "pays des merveilles", et ce même si le synopsis simpliste ne laisse rien présager de tel.

 

http://blog.landofthegeeks.com/wp-content/uploads/2009/04/19052175.jpg

Visuellement déjà, on est dans le burtonien pur et dur. Le look des personnages évoque directement celui de L'étrange Noël de M. Jack et Les Noces Funèbres (Tim Buton était le directeur artistique du premier, le réalisateur du second), et la musique n'est pas sans rappeler celle de Danny Elfman (le compositeur attitré de Tim Burton). Or, surprise! Le compositeur de Coraline n'est autre que Bruno Coulais, le compositeur français de musiques de films que je préfère et qui s'est illustré par des BO telles que Microcosmos et Les Choristes.

 

http://img.teva.fr/01C2000002104316-photo-l-autre-mere-de-coraline.jpgPremier point à développer : la galerie de personnages. S'ils ne sont pas nombreux, ils sont tous aussi flippants les uns que les autres, les "gentils" tout autant que les "méchants" (c'est dire!). Le vrai père de Coraline ressemble à un zombie, M. Bobinski n'est pas vraiment rassurant avec son accent et son look de prof de gym tout droit sorti des Noces Funèbres... J'en passe et des meilleurs. Les animaux eux-mêmes sont fortement présents tel le chat noir, les souris, les rats et les chiens, et ces derniers ne peuvent pas tous être qualifiés de mignons. De même, Coraline aussi semble être la digne descendante de la Lydia de Beetlejuice. Et le coup des boutons... Diable! Voilà donc le secret pour traumatiser plusieurs générations!

 

La musique elle-même participe à cette ambiance mystérieuse et planante, et même lorsqu'elle se fait douce pour accompagner la découverte d'une merveille (tel le jardin de l'autre monde), on ne se sent guère plus à l'aise.

 

Egalement, Coraline assistera au cours de son périple à quelques spectacles musicaux, eux aussi perturbants. Si la chanson de l'autre père est plutôt joyeuse (une pièce au piano très enjouée), le spectacle dansant des deux vieilles dames flaire le mauvais goût : elles sont carrément nues sur scène (ce que ne manque pas de remarquer l'héroïne) et poussent de temps à autre des cris orgasmiques, ce qui ne sied pas vraiment à un dessin animé conventionnellement gentillet. La conclusion de leur numéro est aussi très très louche, quand on pense au message caché qui y est véhiculé.

 

http://www.cinema3d.fr/wp-content/gallery/coraline/coraline6.jpg

Dernier aspect au niveau sonore : le doublage français. Sans faire de comparatif VF/VO (et de toute façon, je n'ai pas encore vu le film en VO), je dois dire que la VF est de qualité. La voix rassurante de Claire Guyot (doubleuse de Teri Hatcher) n'a jamais été aussi bien exploitée ici. De même, la voix très blasée de Coraline participe à rendre le personnage assez attachant (et pas nunuche, comme c'est souvent le cas avec les personnages de petite fille).

 

Autrement, du point de vue strictement visuel, on a affaire à un joli spectacle très coloré, mais où ces couleurs, justement, ne sont pas toujours les plus rassurantes, et où un monde grisâtre paraît au final plus accueillant.

 

D'ailleurs, le film a reçu un prix au Festival international du film d'animation d'Annecy en 2009. Et force est d'avouer que c'est mérité car, pour un film d'animation, Coraline met la barre très haut et permet même de virer en film d'horreur pur avec un final aussi rapide qu'impressionnant, faisant un efficace clin d'oeil au cliché éculé du "le méchant revient toujours pour un dernier frisson".

 

La première fois que j'ai maté Coraline, c'était tout seul dans le noir. Je ne pensais pas avoir affaire à une oeuvre aussi captivante que cauchemardesque. Le mieux? On en redemande. A voir absolument. Surtout toi, Schyso (je compte sur toi, Chewie).

 

http://www.cinema3d.fr/wp-content/gallery/coraline/coraline4.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jadevasss 06/07/2016 04:01

Bonjour j'ai actuellement 11 an et sa fait 3 ans et bientôt 4 ans que j'ai peur de ce film sérieusement il fait fliper

tamére 29/12/2014 19:21

je kiffe se dessins animée mais il fait peur et stresser en meme temps c un e sensation bizare !!!!

Misty-Day 31/07/2014 20:59

Je me souviens je l'ai vue quand j'étais petite en pensant que c'était juste un dessin animé,
j'ai eu peur pendant pas mal de temps.

Claire 26/01/2014 15:42

J'aime beaucoup ce film,même,si,comme vous le dites,il fait peur.Il est époustouflant,beau,et,ce que j'aime,c'est ça.

Margot 23/08/2010 10:31


Très belle animation, a n'en pas douter ! Je suis allée voir ce film avec Reb et franchement quand on l'a vu et qu'on a remarqué que beaucoup de jeunes (voire tres jeunes) enfants étaient là.. on
s'est posé pas mal de questions.. le film ne nous a pas du tout rassuré, nous qui étions majeurs...alors eux ?!
Raah et puis c'est yeux en boutons.. yeurk ça fait froid dans le dos.