Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 11:00

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19762436.jpgL'heure du verdict a sonné. Sept livres. Huit films. Presque dix ans. Et un paquet de pépettes pour les futés producteurs qui ont su flairer le filon. La saga Harry Potter mérite sans conteste sa réputation de saga la plus lucrative de tous les temps.

 

Le dernier épisode, sorti il y a peu, permet de poser un regard d'ensemble sur cet univers qui a fait les beaux jours financiers de Warner Bros. Cependant, cela serait mentir que de dire que les huit films ont offert une qualité constante au fil des années. Bien au contraire. Avis purement personnel : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (HP3) et Le Prince de Sang-Mêlé (HP6) demeureront les meilleurs épisodes pour leur ambiance soignée et leur forte identité cinématographique, même s'il est beaucoup reproché à HP6 d'être avare en action, ce que HP7.2 n'est pas.

 

Du moins, en partie. Car c'est là le gros point faible de cet ultime épisode. Si les affiches et autres slogans publicitaires scandent à tout va "l'affrontement final" ou "it all ends", c'est bel et bien parce que c'est la fin de la saga première génération. Oui, première génération. Vu le succès que le sorcier à lunettes a eu, il ne serait pas étonnant d'avoir droit à un spin-off, une suite ou un prologue, l'univers s'y prêtant plus que bien. Surtout que, dans une interview récente, Daniel Radcliffe (l'interprète du héros) n'a pas osé dire oui quand une journaliste lui a demandé si, pour lui, Harry Potter, c'était vraiment fini. De quoi mettre la puce à l'oreille.

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19724856.jpg

Pour ce qui concerne cet épisode, aussi paraxodal soit-il, la grosse déception vient de plusieurs points. A commencer par l'action. Oui, il y a de l'action non stop. Mais à aucun moment on se sent pris aux tripes par la bataille de Poudlard. Si le début annonçait quelque chose de vraiment mouvementé (la scène de Gringotts, assez réussie dans l'ensemble), la suite se repose sur ses acquis. Le réalisateur David Yates n'a jamais été doué pour filmer les scènes d'action, c'est un fait qu'on lui reconnaît depuis le cinquième épisode, et cela n'a pas changé depuis. Il réussit plutôt bien les plans d'ensemble du château mais à aucun moment il emmène le spectateur au coeur de l'action là où Peter Jackson met sa caméra en plein dedans pour Le Seigneur des Anneaux (référence évidente tant les deux sagas ont en commun, quoiqu'on en dise).

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19724855.jpg

De la même manière, si Yates s'en sortait plus qu'espéré sur des moments intimistes (les discussions entre Harry et Sirius, les romances très justes du trio dans HP6 et son isolement dans HP7.1) voire des scènes horrifiques (la Caverne de HP6 constitue un grand moment, d'une fidélité à toute épreuve), il ne sait rien faire d'autre ici que de mettre tout le monde dans le même panier (à l'exception de Harry), tant et si bien qu'on est complètement indifférent au sort des personnages qui, pour beaucoup, ne font que passer (Ron et Hermione, où êtes-vous?). Un sentiment d'autant plus renforcé que les morts importantes sont expédiées honteusement (tout comme dans HP7.1)

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19745879.jpg

 

Au final, on se demande vraiment à quoi cela servait de diviser le septième livre en deux films distinct si c'est pour passer outre l'essence même de la saga (sa galerie de personnages) et se concentrer uniquement sur le duel final, peu intéressant en soi et téléphoné.

 

L'avantage au demeurant est qu'on n'a pas perdu une miette de l'intrigue et, en cela, les puristes qui brandissent les livres telle une Bible pour justifier leurs arguments, n'auront que peu de choses à dire sur la comparaison livre/film, à part ce que votre serviteur a évoqué dans les paragraphes précédents.

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/64/49/19724858.jpg

Ne boudons cependant pas notre plaisir. Si l'action est paresseuse, le tout demeure assez spectaculaire pour tenir en éveil : bons effets spéciaux, jolie photographie, musique entraînante (vive Alexandre Desplat) ... Le dernier épisode de la saga Harry Potter remplit donc son contrat honorablement, sans aucune valeur ajoutée, à l'image, en fait, de tous les autres films qui ne font hélas! jamais oublier qu'ils sont tirés de bouquins, laissant le spectateur à l'extérieur de ce monde magique sans le faire entrer réellement.

 

Un petit mot supplémentaire sur la musique du film : le morceau Broomstick & Fire et la scène qu'il accompagne ont vraiment fait rêver l'auteur de ce lignes.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

microneedling 10/06/2014 14:32

It was so nice of you to share the review about the last part of the saga of Harry potter series. The screenshots of the movie that you have shared here was very impressive to see and I almost liked the trailer that you have shared here on this article,

Reubeuh 27/08/2011 22:31


Lui, c'est pareil... A force d'être déçue des Harry Potter, je n'ai pas envie de le voir. Je préfère rester sur le livre où j'ai pleuré presque à chaque page quand un personnage mourrait. Si on ne
peut s'attacher qu'à Harry... J'aime pas Harry, je vais pas aller voir un film où on ne parle que de lui alors que d'autres persos comme Dumbledore sont à mes yeux beaucoup plus interessants :)