Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 16:48

Le piratage, c'est mal! Oui, on le sait. C'est comme la cigarette : les fumeurs savent que ça donne le cancer mais ils ont quand même le droit de fumer s'il en ont envie. De même que le sucre et le sel, c'est pas bon non plus pour la santé. Et pourtant, je ne résiste pas aux frites et aux bonbons. Le sucre et le sel auront donc ma peau.

Mais pas avant longtemps, j'espère. Que je puisse profiter le plus possible des mets délicats (ou non) que la Terre peut nous offrir.

 

Donc, je disais : le piratage, c'est mal. Mais faut dire que des fois, vu le prix et la disponibilité du produit, on se dit que la piraterie, ça marche aussi dans l'autre sens. Et pas que pour le piratage! Pour les clopes aussi. Et l'alcool. Et les bonbons. Et le Nutella.

 

 

D'ailleurs, petite parenthèse sur le droit fiscal en la matière (comprendre par là en matière de Nutella).

En France, en matière de TVA, on a trois taux :

- 19,6 %

- 5,5 %

- 2,1 %

Vous remarquerez que les fiscalistes aiment bien se compliquer la vie : aucun chiffre rond.

Le taux de 2,1 % s'applique aux publications périodiques d'intérêt général, tels les journaux d'informations (mais pas les magazines masculins, hélas!), certains médicaments, et la télévision payante (Canal +).

Celui de 5,5 %, c'est plutôt pour les produits de première nécessité, comme l'alimentation, à quelques exceptions près dans lesquelles entrent les produits de luxe (caviar), l'alcool (et merde) et la confiserie (snif). Heureusement, la pâtisserie ne rentre pas dans ce cadre.

Et tout ce qui ne relève pas d'un de ces deux régimes se voit grevé d'une TVA de 19,6 %, y compris les exceptions que je viens de citer, ainsi que (Ouiiiiin!) le Nutella (pour les fans de droit administratif, l'arrêt qui a statué sur le Nutella est disponible ici).

Fin de la parenthèse fiscale.

 

 

Je reprends donc sur le piratage. Alors, oui, on sait que le piratage, c'est démoniaque, et que tous ceux qui se sont adonnés à cette pratique finiront en Enfer.

 

Mais pourquoi, pourquoi, POURQUOI?? on embête les personnes qui ont acheté leurs DVD? Je m'explique.

Sur certains DVD, on se tape souvent ceci, et parfois dans cet ordre :

- le logo du distributeur du film (Warner Bros, Universal, Metropolitan, etc)

- un avertissement du style "visionnage réservé au cadre familial" ainsi que les peines encourues

- un spot contre le piratage ("le piratage, c'est du vol, et le vol, c'est un délit puni par la loi")

- des bandes-annonces

- le choix de la langue du menu.

Sur certains DVD, comme ceux de la Warner Bros, il est possible de passer toutes ces merdes en appuyant sur la touche "Menu" ou "Suivant" de la télécommande. Il arrive même que le film soit directement lancé dès que le DVD est en phase de lecture. Mais sur d'autres, il faut TOUT se taper, sans aucune possibilité d'y couper! En bref, on perd facilement cinq minutes entre le moment où on a inséré le disque dans le lecteur et celui où l'on lance le film.

 

Résultat : les gens qui ont acheté leurs DVD, qui sont généralement des personnes qui répugnent à télécharger, sont la cible directe de la campagne anti-piratage qui est plus handicapante qu'autre chose, ce qui, à terme, risque d'amener ces personnes à télécharger ou à faire une copie de leur DVD en supprimant toutes ces merdouilles qui pourrissent le plaisir du DVD.

 

Pour ma part, je rencontre ce souci de merdouilles avec quasiment tous mes DVD estampillés Universal, ainsi que celui du film Sin City que je n'ose plus regarder tellement le visionnage obligatoire d'une bande-annonce plus que navrante (celle d'un film obscur qui se dit être le chaînon manquant entre Kill Bill et je sais plus quoi) est un supplice.

 

Alors, qu'on nous embête avec la campagne anti-piratage, c'est une chose. Mais qu'on impose sur des DVD, que des gens se sont pris la peine d'acheter (et non pas de télécharger), des spots qu'on est obligé de visionner à chaque fois que le dique est lancé, je dis non. J'ai payé mon film. Je me tape assez de pubs quand je vais le voir au ciné. J'aimerais juste que, quand j'achète mon DVD, la seule pub que je retrouve dedans, ce soit un prospectus (genre un jeu concours ou un catalogue des dernières sorties), et pas un de ces spots qui me dégoûtent franchement d'avoir mis des sous dans l'achat d'un film, puisqu'à terme, je ne touche plus au DVD en question et le revend (ça va sûrement être le cas de Sin City).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chewie 08/06/2010 08:50


C'est clair que je trouve ça stupide toutes les pubs qu'on ne peut pas éviter. Même avec les cassettes vidéo on pouvait les zapper, là, niet, queudal. Ça ne donne vraiment pas envie de payer pour
voir des pubs (déjà qu'au cinéma, c'est chiant, mais chez soi, c'est encore pire.


Margot 07/06/2010 17:43


Ouaiis bravo !! je suis tout à fait de ton avis !! on devrait même faire une pétition ! c'est vraiment trop galère ces pubs et ces spots auxquels on ne peut pas couper !! vive toi o/