Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 00:56

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/66/52/22/19454219.jpgIl y a quelques temps, c'était la Fête du Cinéma. Bien sûr, ce genre d'évènement a le chic pour tomber le plus souvent à un moment où peu de bons films sont à l'affiche. Mais c'est aussi l'occasion pour de petits films de trouver un public qui ne sera pas freiné par l'affolant prix du ticket qui, hors tarif réduit, avoisine les 10 € (!).

Certains me diront qu'il y avait quand même Shrek 4 qui sortait au même moment. Mais ne nous leurrons pas : l'ogre vert qui pète et sa bande ne m'avaient pas du tout convaincu dans le troisième épisode. Il faut dire aussi que je suis allergique à Shrek depuis le premier épisode, seul le second a su m'arracher quelques sourires avec des petites références et clins d'oeil bien placés.


Pour être franc, un seul film m'intéressait à ce moment-là : Splice (qui signifie "accouplement" si j'en crois les traductions que j'ai trouvées ; le titre est assez judicieux au vu du contenu du film).


Splice, c'est aussi ce qui confirme l'adage "ne jugeons pas un film à sa couverture". Sous l'affiche qui fait gentiment penser à E.T. se cache un film qui est tout sauf E.T.


Le thème? Les manipulations génétiques et les conséquences en découlant. Le débat est bien sûr au coeur de l'actualité, et la question se pose toujours de savoir si on peut se permettre d'aller à l'encontre de la nature, y compris avec les meilleures intentions du monde. Difficile à dire. Le film ne prend même pas la peine de répondre franchement, encore qu'il semble pencher pour la réponse négative, avec une fin pessimiste et ouverte.


Outre ce débat, le film brille par de nombreux autres points, à savoir un très bon casting et un excellent scénario. On ne s'ennuie pas et on a du mal à prévoir les évènements à venir, ce qui est plutôt un bon point dans ce genre de film où le parti pris au débat éthique est tellement tranché que tout y devient extrêmement prévisible.


Plus que le débat, c'est surtout la psychologie des trois personnages principaux qui est intéressante. En effet, et sur ce point, l'affiche ne ment pas, le coeur du sujet est à mon sens la famille : l'évolution et le "dressage" de la créature ne sont pas sans évoquer les traditionnels thèmes de l'apprentissage, de l'adolescence difficile et de la découverte de la sexualité. Si ce n'est qu'ici, c'est malsain car l'enfant n'est pas à proprement parler un humain, et que certaines scènes sont tellement surprenantes qu'on peut les trouver à la fois audacieuses et ridicules. Or, avec le recul, on se rend compte que c'est ce qui fait que Splice est un très bon film qui va au bout des choses et qui ne se cache pas derrière le panneau "gentil film".


Bien sûr, le côté malsain ne sera pas du goût de tout le monde. De même qu'une bande-annonce trop axée sur le côté horrifique (qui est un aspect plus que minime du produit final) fera facilement passer à côté les gens qui, en ses périodes estivales, préfèrent aller se dorer la pilule plutôt que de se rafraîchir dans une salle de ciné. C'est dommage car si l'été est souvent la période des blockbusters et des belles merdes, c'est aussi souvent à ce moment-là que de bons films finissent dans l'oubli à cause d'un public absent.

 

 

En bonus, quelques critiques presse avec lesquelles je suis totalement d'accord :


"Splice évite à David Cronenberg d'avoir l'idée de se lancer un jour dans sa version de Frankenstein, Natali le devançant en utilisant, avec la même intelligence, le cocon d'un film d'horreur pour le faire accoucher de perturbants questionnements sur les notions de cellule familiale et d'éthique dans le couple. Dans le genre, on n'avait pas vu une telle réussite depuis La Mouche."


"Sous ses allures de série B, ce film riche, constamment dérangeant, interroge l'âme humaine dans ce qu'elle recèle de plus noir. Parabole sur les dangers des manipulations génétiques, c'est avant tout la tragédie poignante de l'innocence saccagée. Celle d'une créature confrontée au pire des monstres : l'homme."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chewie 20/11/2010 18:43


D'accord avec Quentin, le film partait bien et 20 minutes avant la fin, on voit tout venir. Et puis c'est du malsain ridicule qui ne m'a pas du tout accroché.


QStainer 20/11/2010 18:38


Ben perso la fin m'a totalement écoeuré de ce film tellement elle est cousue de fil blanc, mal amenée et hors sujet ...


Margot 10/07/2010 13:54


J'avais envie de voir ce film, grâce à la bande annonce, qui laissait sous entendre un sujet plus intéressant que l'horreur en elle même. En plus, ton opinion et les critiques me confortent ds mon
point de vue. Je crois que tout est décidé, si ça n'est pas au ciné, je me le materai c certain ^^


Citizen Cancre 10/07/2010 14:02



Sage décision ;-)