Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 08:02

Ce n'est un scoop pour personne (ou alors vous ne suivez guère les infos ces derniers jours) : la France a été officiellement éliminée de la Coupe du Monde hier en fin d'après-midi, après un match qui a opposé les Bleus à l'Afrique du Sud. Notre équipe "adorée" a au moins sauvé l'honneur en marquant un but (il était temps...).


Certains seront étonnés que je parle de foot. Ceux qui me connaissent savent que j'ai en horreur ce sport. Mais comme c'est une année de Coupe du Monde, on fait quand même un effort. Même dans ma famille, qui n'est pourtant pas très foot, on parle des Bleus lors des repas. Et notamment des nombreuses critiques qu'ils essuient en ce moment.


Critiques qu'ils méritent sûrement. Sur ce point, il n'y a pas à discuter. Voir la plupart des joueurs plus occupés à promouvoir un hamburger ou un rasoir qu'à marquer des buts, on est légitimement en droit de douter de la compétence de l'équipe de France.


Inutile de s'étaler sur les sommes qui doivent être brassées lors de cet évènement : on sait tous qu'elles sont faramineuses et rarement méritées.


Quant à la presse, voici une nouvelle preuve de son hypocrisie. Les gros titres parlent d'eux-mêmes, et nul doute que le sujet ne sera pas épuisé avant un bon mois. A quoi bon descendre les Bleus maintenant? On a perdu, et alors? C'est pas la première fois. Et puis, franchement, les Bleus n'étaient déjà pas très hauts, et un rapide sondage dans mon entourage a démontré, bien avant le début de cette coupe, qu'ils allaient se faire éliminer dès le début.


Alors oui, c'est dur pour les Bleus parce qu'ils ne se sentent pas soutenus. De l'autre côté, je ne pense pas dire de bêtise en affirmant qu'une majorité de Français ne se sentent pas représentés par l'équipe de France (ni par les partis politiques, mais ça, c'est une autre histoire).

De mon côté, outre le fait que je n'aime pas le foot, un minimum de patriotisme m'envahit lors de la Coupe du Monde, et je me surprends à encourager les Bleus ... à condition que je me sente représenté. Cela n'était pas le cas cette année. Le délit de faciès peut-être? Ou l'absence de Zinedine Zidane? Bien sûr, le Zizou, il en faisait, de la publicité : mais ça ne l'empêchait pas de bien jouer. Et sa modestie et sa discrétion avaient joué en sa faveur pour qu'il se fasse aimer des Français.


Dans les Bleus actuels (je dois connaître le nom de 3-4 joueurs à tout casser), citez-m'en qui ait été aussi apprécié que Zizou, ou qui ait donné envie d'aimer le foot (personnellement, Zidane me donnait presque envie de jouer au ballon rond ; et quand on me connaît, c'est pas chose facile de me donner ce genre d'envie).


L'image que j'ai de l'équipe de France pour le moment (sûrement déformée par les médias), c'est la suivante :

- Ribéry et son histoire avec la mineure

- Anelka et son "franc-parler".


L'histoire de Nicolas Anelka est d'ailleurs un bel exemple de ce qui se passe dans notre société actuelle : l'absence de respect envers les autorités (qui n'ont plus, pardonnez la répétition, d'autorité, c'est le cas de le dire).

D'après ce que j'ai entendu, Raymond Domenech n'a jamais été apprécié par la communauté du football français. Mais cet état de fait suffit-il à lui manquer de respect? Peut-être a-t-il mérité les propos injurieux dont il a été victime, mais même. A mon sens, en tant qu'entraîneur (même incompétent), un minimum de respect doit être dû à Domenech. Le monsieur reste quand même une "autorité", et sa fonction est susceptible de donner droit à ce respect.


Après tout, même quand le patron a tort, il a raison. Et si on tient malgré tout à lui faire remarquer qu'il est dans le faux, il n'est pas inutile d'adopter une attitude diplomatique. Ca passe mieux, c'est plus respectueux et ça évite que la presse en fasse ses choux gras pour le mois qui suit.


Autrement, on en arrive à une situation où les professeurs de collège-lycée ont peur d'aller enseigner parce que les élèves se pointent avec des armes dans l'enceinte de l'établissement. On n'aimerait quand même pas que ça arrive. Pardon? On me fait signe que c'est déjà arrivé? Et plusieurs fois, de surcroît?

Nul doute qu'il y a eu manquement de respect dans ces histoires...

 

Quoiqu'il en soit, l'aventure s'arrête ici pour les Bleus. Tant mieux. Ca n'était guère surprenant. L'équipe de cette année ne méritait sûrement pas d'aller plus loin.

C'est terminé, c'est terminé. Espérons que la presse fasse de même et arrête de nous parler des Bleus pour enfin nous informer sur la VRAIE Coupe du Monde.

 

Et pour le plaisir, une p'tite vidéo sympathique qui descend les Bleus. Voyons le côté positif : ça les fera redescendre sur Terre (espérons).


 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

QStainer 23/06/2010 09:02


Ou mieux encore, il faudrait carrément qu'on arrête de promouvoir ce sport de mongolien !