Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 11:00

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/65/88/40/18895505.jpg

 

La parenté entre Indiana Jones et Tintin est aujourd'hui acquise. Elle remonte même à l'époque de la sortie des Aventuriers de l'Arche Perdue (premier épisode de Indiana Jones) en 1981 à propos duquel les critiques n'ont de cesse de comparer le héros au chapeau au plus célèbre des globe-trotters européens.

 

Plus que jamais à présent avec l'arrivée imminente du nouveau film de Steven Spielberg, un nouveau regard est porté sur Indiana Jones. Si, au tout début, le personnage a grandi tout seul sans connaître jusqu'à l'existence même de Tintin, le propos est difficile à maintenant lors du visionnage de Indiana Jones et la Dernière Croisade , relique intouchable du cinéma d'aventures à l'ancienne.

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/64/08/55/19785308.jpg

 

De nombreux indices ont mis la puce à l'oreille. Et le plus gros est bien évidemment celui de cette image inédite (au sens de jamais vu dans la BD éponyme) où Tintin et Haddock sont dans un side-car, rappelant furieusement la poursuite culte de la Dernière Croisade où Indiana Jones et son père (interprété par le grand Sean Connery) fuient les Nazis.

 

http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/18/110918022127917998.jpg

 

Et la bande-annonce ne ment pas sur la marchandise. Quand Haddock tire par mégarde une rocket à l'arrière plutôt que devant, ce n'est pas non plus sans évoquer celle où "Papa Jones" mitraille sans le vouloir la queue de son avion!! Tintin demande alors à Haddock s'il a "fait mouche", ce dernier laissant tomber le bazooka. Indiana Jones demande plus ou moins la même chose à son père qui lui répond, sans remords, "Désolé, fils! Ils nous ont eu!!", préférant rejeter la faute sur les Allemands qui sont à leurs trousses plutôt que d'avouer son erreur.

 


 

La comparaison ne s'arrête pas là. Il faut dire que, à l'époque de la confection de Indiana Jones 3 en 1989, Spielberg avait acquis quelques années plus tôt les droits de Tintin, en même temps (ou presque) qu'intervenait le décès de Hergé en mars 1983. Un premier scénario original est élaboré pour un éventuel film par la scénariste de E.T.. Spielberg confie ensuite la réalisation à Roman Polanski qui travaille à cette occasion une histoire. En 1988, abandon.

 

http://1.bp.blogspot.com/_ajwz1FVsQSE/TSlEJtFR8sI/AAAAAAAADIc/BWIZLZiWdlw/s400/Sean+Connery%252C+Dr.+Henry+Jones%252C+Sr.jpg

 

Nul doute que Spielberg en a gros sur la patate car Indiana Jones et la Dernière Croisade pue littéralement Tintin. Outre ce qui a pu être dit ci-dessus, il faut souligner que le duo d'Indiana et son père (barbu qui plus est et toujours coiffé d'un chapeeau) n'est pas sans ressembler à celui que forment Tintin et Haddock (un autre barbu à chapeau) avec, toutefois, un humour différent (la relation père-fils contre celle de franche amitié).

 

http://cine-serie-tv.portail.free.fr/reportages/21-04-2009/river-phoenix-classe-pas-classe/indiana_jones_et_la_derniere_croisade_2.jpg

 

L'action de cet épisode d'Indiana Jones est elle aussi fortement empruntée de l'oeuvre d'Hergé. Pour s'en convaincre, il suffit de visionner la scène d'introduction du film narrant la première aventure de Indiana, alors âgé de quinze ans. Au cours d'une randonnée scoute, il tombe par hasard sur des pilleurs de tombes souhaitant s'emparer d'un trésor longtemps perdu : la Croix de Coronado. Fortement convaincu que la relique a sa place dans un musée et non dans une collection privée, l'aventurier en culotte courte s'en empare et se retrouve poursuivi par les pillards. Le tout commence par une course à cheval qui continue à l'intérieur d'un train dont les wagons hébergent divers animaux (lion, serpent, rhinocéros). Action et humour garantis. Tintin est toujours présent dans l'esprit de Hergé. C'est indéniable.

 

Et il le sera aussi dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, le quatrième épisode tant attendu, avec la poursuite dans la jungle (l'intervention des singes fait très "hergéenne" de la première heure, ça n'aurait pas été déplacé dans Tintin au Congo) et un final à rapprocher de celui de Vol 714 pour Sidney.

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/12556/tintin-et-le-mystere-de-la-toison-d-or-1961-12556-1941603001.jpg

 

Enfin, pour finir, on peut rapporter les propos de Jean-Pierre Talbot, premier interprète de Tintin au cinéma qui disait, à propos de ce qu'il avait pu voir du futur film qu'il craignait que Hollywood dénature l'esprit de l'oeuvre avec un Tintin jouant "trop du revolver" et un Haddock "adepte du bazooka". Mais soyons franc : Tintin, c'est déjà un peu ça, non?

Partager cet article

Repost 0

commentaires